« Ce qui est ressorti de cette naissance restera la sérénité »

Publié le Mis à jour le

Enceinte de mon premier enfant, j’étais convaincue de mes capacités d’accoucher naturellement et naïvement persuadée que je serais accompagnée en ce sens en accouchant en maternité.
La désillusion fut totale !
La sensation d’être un numéro au milieu d’une usine  à bébés m’a vite confrontée à une réalité à laquelle je ne m’attendais pas. Les choses se sont enchainées presque mécaniquement, sans explications, au milieu de « causeries » entre sages femmes. Elles étaient là, entraient, repartaient, riaient entre elles, faisaient des commentaires sur la femme d’à coté qui criait…
Puis on m’a imposé une péridurale que je ne souhaitais pas. «  On ne vous demande pas si vous la souhaitez ». Puis, que se soient les touchers pour vérifier l’avancée du travail, ou la pose de la sonde pour vider ma vessie, tout c’est fait sans que l’on me demande ou explique quoi que se soit. J’avais l’impression d’être là sans être vue.

Enceinte de mon deuxième enfant, la question ne s’est pas posée longtemps. Nous voulions vivre cette naissance ensemble, naturellement, dans le respect de mon intimité, dans la chaleur de notre cocon. Aucun  lieu ne m’apporte autant de sécurité que la maison dans laquelle je vis.
Nous avons fait le choix d’être accompagnés par une sage femme libérale, professionnelle et consciencieuse, humaine et compréhensive, attentive à nos besoins, nos craintes, nos attentes. Elle a su nous accompagner durant toute la grossesse, être présente pendant tout le travail, être là pour m’accompagner dans les heures, les jours et les semaines qui suivirent.
Elle ne m’a rien imposé : ni position,  ni geste sans m’en parler, tout c’est fait dans la confiance, la communication et le respect.
Notre petite fille est née dans la sérénité de notre foyer, entourée de ses parents et de son frère ainé. Personne n’a été séparé. Notre ainé a pu profiter de sa petite sœur à souhait, lorsqu’il en avait envie et pas seulement durant des heures de visites. Mon conjoint est resté avec nous, sans avoir à jongler entre la maison, la maternité, le grand à s’occuper, la petite à découvrir… Ce qui est ressorti de cette naissance restera la sérénité.
Pour notre troisième enfant, c’est en toute évidence que la naissance  s’est passée à la maison. Et si nous devions avoir un quatrième, c’est à la maison, accompagnée d’une sage femme ou à défaut d’une amie proche, que la naissance aurait lieu, pour :
–          Que mon intimité soit respectée
–          Que nos choix soient respectés
–          Que nos choix ne soient pas jugés
–          Que ma liberté de femme soit respectée
–          Que ma famille ne soit pas séparée dans ces moments précieux,
–          Qu’une seule sage femme m’accompagne du début à la fin de cette naissance
–          …
La sage femme qui m’a accompagnée pour mes deux accouchements à la maison est une sage femme diplômée et compétente, consciencieuse et qui en aucun cas n’a souhaité prendre de risque. Elle a pu me permettre d’accoucher dans la sécurité, avec une professionnelle à mes cotés et je l’en remercie encore.
Pour tout ça je vous invite à permettre à chaque femme de pourvoir choisir librement d’accoucher ou non en maternité, que chaque femme puisse faire le choix qui lui corresponde sans avoir à prendre la décision d’accoucher sans être accompagnée.
Les sages femmes sont des professionnelles compétentes à qui je vous invite de faire confiance.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s