Bilan des rassemblements du 26 octobre 2013

Publié le Mis à jour le

10 jours après les rassemblements organisés dans 20 villes de France, Blandine nous livre le bilan de cette journée de mobilisation.

26 octobre

A la date du 06 novembre 2013) et malgré les relances, les retours sur les rassemblements de Angoulême, Bordeaux, Lille et Rennes n’ont pas été effectués. Le bilan se porte donc sur 16 villes qui ont répondu, incluant deux villes qui ont organisé leur rassemblement sans participer au groupe facebook

Les rassemblements se sont organisés soit le matin, soit autour de midi, soit l’après midi. Il y a du pour et du contre pour chaque créneau horaire. Des sages femmes (libérales, pratiquant des accouchements à domicile ou hospitalières) étaient présentes, plus souvent des sages-femmes AAD qui ont pu échanger avec la presse.

Elles disent avoir apprécié cet élan de solidarité en leur faveur.

Beaucoup d’enfants étaient aussi présents, surtout des touts petits. Dans certains rassemblement (Toulouse par ex), il y avait des activités prévues pour les occuper.

Nombre d’organisateurs par rassemblement :
TROIS semble être “le” bon chiffre – plus un pool de personnes un peu moins impliquées mais pouvant donner un coup de main à divers niveaux.

POINTS POSITIFS :

1390558_10151954013523139_1641510812_n>>> les référentes mettent en avant la bonne humeur, la joie de se retrouver, l’étonnement devant autant de personnes venues, la bonne ambiance générale

>>> présence de la presse à chaque rassemblement, avec retours dans les médias locaux voire nationaux 

>>> certaines mettent en avant que la rue a permis de donner une bonne information à des personnes qui ne l’avaient pas, avec des passants très à l’écoute

>>> Grenoble avait fait une soirée “information aad” avec film, avant les rassemblements: à refaire ! tout comme la causerie “post rassemblement” organisée par Mazamet

>>> banderoles colorées, bien visibles (attention anticiper le vent)

1395244_483531711745091_543873865_n>>> t-e shirts colorés imprimés de slogans 

>>> chants (avec paroles distribuées), petit orchestre : retours souvent positifs

>>> maquillage et peinture pour occuper les enfants

>>> création de groupes facebook « locaux” soit pour ce rassemblement, soit pour après

>>> succès pour les panneaux à porter autour du cou, beaucoup de gens en ont demandé: à refaire.

>>> grandes pancartes : super, ça donne de la visibilité (le graff a beaucoup plu, merci !!!). Il en manquait un peu même. Le panneau avec les différentes explications était un bon support pour entamer le dialogue.

>>> les tracts tout prêts à télécharger sur le blog, y a plus qu’à insérer son nom de ville et à imprimer : génial ! en plus ils sont très beaux et pleins d’infos utiles.

>>> cette solidarité via le mouvement pour l’aad avec partage de tracts, de chansons, de slogans ….nous a beaucoup aidés pour organiser ce rassemblement en seulement quatre jours. merci à vous tous.

1380460_10202367678057672_817589217_n >>> comptage par gommettes: à refaire, même si c’est quasiment un job à plein temps pour une personne. Mais c’est pas forcément évident à mettre en place … du coup, peut être faire circuler l’information avant, en donnant l’heure et le lieu du rendez-vous, et bien indiquer de se rapprocher des personnes qui comptent, et qui seront identifiables par tel détail. Ou le rappeler au porte voix sur le moment plusieurs fois.

>>> un papa au djembé a mis de l’ambiance et attiré les passants

>>> les ballons avec les slogans ont mis de la couleur et amusé les enfants

>>> les pancartes avec les lettres: c’est assez difficile à bien les rendre toutes visibles et à la même hauteur ! (mais qu’est ce que ça jette sur les photos …). ok si 50 personnes, à 250 c’est vraiment compliqué d’avoir une bonne lisibilité.

>>> un bilan très positif de ce rassemblement : beaucoup de familles, une ambiance agréable avec l’impression de tous partager la même chose, une grande implication de toutes les personnes venues pour le rassemblement : distribution des tracts, explications aux passants,…

QUELQUES IDÉES D’INSTALLATION :

>>> Nous avions installé une table, avec les prospectus, des bons d’adhésion à notre association et des pancartes, le tout protégé par un grand parasol de marché, c’était une bonne idée

Il y avait plein de pancartes multicolores et festives

Nous avions fait 2000 tracts et en avons distribué environ 1500, le reste a été pris par les personnes présentes et sera dispatché un peu partout

1375682_10151711836963837_1235776017_n>>> L’accompagnement en musique (3 percussionnistes et de nombreux enfants avec des maracasses) : ce n’était pas trop bruyant, juste suffisant pour attirer l’œil des passants et avoir une ambiance joyeuse, malgré le triste sujet

– 3 vélos avec remorques qui faisaientt les points de relais pour les signatures. Même si des participants bougeaient pour récolter des signatures, les remorques étaient très visibles et postées à des endroits différents. Il manquait toutefois un grand panneau accroché en hauteur sur la remorque disant : « venez signer ici la pétition »

– Des affiches avec statistiques fournies par nos sages femmes et installées sur les poussettes et remorques à vélo

– Une grande nappe blanche posée au sol qui a beaucoup servi pour les enfants : la question était « où souhaiteriez-vous accoucher? ». Initialement prévu pour les passants (qui n’ont pas joué le jeu), les enfants se sont régalés et nous ont donné une belle vision du futur

– Le parcours itinérant nous a permis d’être vus et entendus par des passants et commerçants différents.

– 2 endroits fixes pour prendre le temps de discuter plus avec les passants

– 1 personne dédiée aux photos

– 1 banderole pro et bien visible

– Des personnes dédiées à l’encadrement et l’organisation

>>> Place porte Neuve, lieu de passage et juste à coté de la place du marché: cela permet d’interpeller facilement les passants mais sans les déranger pendant leurs petites courses (certains se sont risqués à aller tracter dans le marché et n’ont pas forcement reçu bon accueil).

1381751_10202070022689856_1625584103_n–  Rassemblement en musique avec les Tambours de la Cie Transe Express, la fanfare « la Pekno Parade », et le trio «  Les masques et des plumes », ça met la bonne ambiance, les passants sont curieux, s’arrêtent, s’interrogent, remarquent les pancartes et sont détendus pour discuter.

– Petit coin tranquille pour les petits, sur des tapis et des rabanes créant un espace «sécurisé» avec atelier maquillage, coloriage et convivial pour les mamans qui allaitent. (on avait aussi des thermos de thé et de café)

–  Stand d’information avec pancarte sur AAD et le problème de l’assurance ont bien fonctionné et interloqué les passants.

PROPOSITIONS :
ORGANISATION :

>>> s’y prendre plus tôt ! Certaines villes ont rejoint le mouvement assez tard, et ont eu moins de temps pour se préparer.

Si on recommence ce type de rassemblement il faudra le prévoir en avance pour essayer de contacter le maximum de parents pour l’organisation, des musiciens, prévoir des t-shirts…

Les délais était un peu courts pour l’impression et l’affiche des tracts et ensuite l’affichage, nous n’avons pas été très efficace (aussi parce que nous sommes très pris dans nos vie de famille et professionnelles)

>>> organisation à peaufiner avant :

– nécessité de “leaders” et d’un programme bien établi (qui fait quoi)
(c’est ce qu’a fait Montpellier : organisation préalable: – création d’un groupe spécifique sur facebook + réunion à J-10 pour dispatcher les tâches et activer les réseaux, mobilisation via facebook + réseau de portage, école Montessori, associatoins maternage, réseau sages-femmes, et ça a très bien fonctionné !)

– prévoir un groupe facebook de travail par rassemblement

– prévoir des rencontres / réunion de travail entre les membres de l’équipe AVANT

– bien déterminer qui fait quoi ; ne pas hésiter à utiliser le mode “brainstroming” qui peut amener de bonnes idées
– nous aurions pu demander à d’autres personnes de nous aider le jour J (compter les gens, distribuer les flyers, etc – nous l’avons fait mais sur place, ce n’était pas préparé avant et du coup, on courait un peu)

logo violet

– meilleure campagne de presse locale

– apprendre à parler à la presse

– apprendre à aborder les passants

– bosser sur les slogans AVANT !

>>> Anticiper sur le matériel nécessaire : mégaphones, banderoles, tables, gommettes, tee shirts, de quoi occuper les enfants …
Peut être déléguer une ou 2 personnes sur chaque matériel ?

>>> COMPTER 1h pour l’organisation avant le début officiel du rassemblement

PRESSE :

 >>> la prochaine fois, ne pas donner à la presse l’heure du début – ils sont là dès les premières minutes voire avant, et le plus souvent le “gros des troupes” arrivent 30 à 45 mn plus tard

>>> Problème de comptage :  certains journalistes devraient mieux compter et mieux  écouter pour correctement transmettre ce qui leur est dit

>>> Les journalistes ont beaucoup demandé où étaient les sages-femmes: il faudrait qu’elles aient un dress code la prochaine fois (et qu’on en ait ++ aussi je pense)

IDÉES À CREUSER :

 >>> que peut-on faire pour que les gens puissent se rencontrer et échanger? idée de la chanson à reprendre (avec texte à distribuer)…

>>> quel programme peut-on mettre en place? par exemple, un rassemblement est parti sur l’idée d’un pique nique géant, ce qui a attiré environ 300 personnes

>>> réfléchir sur l’heure (il s’est avéré que le choix n’était pas toujours judicieux) et sur l’endroit (prévoir abrité en cas de mauvais temps)

>>> anticiper aussi la proximité de parking

1380223_10202291890637460_289639020_n

>>> travailler sur l’information aux passants :

– panneau d’affichage pour expliquer

– un mégaphone ou un système son pour faire un petit discours et expliquer à tous les raisons du rassemblement, les pistes sur lesquelles on travaille ; manque de slogans, de “bruits” pour attirer l’attention

– distribuer des ballons aux passants avec les slogans écrits dessus

– Les pancartes (slogans imprimés sur du bristol A4) à accrocher autour du cou ont eu

 beuacoup de succès. Les gens étaient vraiment volontaires pour porter des trucs.

– tee shirts à message : à refaire, à étendre, à CREUSER !

>>> prévoir un endroit plus passant (pour ceux dont les rassemblements ont eu lieu dans un parc)

>>> Statique ou mobile ? débat ouvert …

– Bouger, avoir des slogans à répéter, et finir devant un lieu logique …

– cortège avec banderole et chanson , se balader le long de la promenade aménagée devant les terrasses des restaurants

– Pour la prochaine fois, peut-être pourrions nous imaginer inviter une petite fanfare à nous rejoindre, créer des petites scénettes parlant de l’AAD, ou des genre de flash mob ?

– nous avons aussi fait une ronde, mais avec du recul cela ne permet pas vraiment d’inviter les gens à nous rejoindre et à s’intéresser à ce qui se passe. Sur les photos d’autres rassemblements, nous avons vus que d’autres s’étaient mis en cercle mais en s’allongeant par terre, ce qui est sûrement plus percutant !

– Un lieu “sécurisé” pour les enfants, pour qu’ils puissent s’amuser et profiter en toute sécurité est aussi essentiel !

– le rassemblement fixe est pratique pour les familles avec petits et facilite la rencontre avec les passants.

>>> Nous manquions de choses pour nous agréger, comme des chansons, animations ou de la musique. Nous avions des instruments, mais c’est comme si nous étions trop timides pour faire du bruit. Peu de gens connaissaient la ville, peut

-être que ça participe au sentiment de ne pas se sentir légitime d’être là ?

1379568_232178953611294_482358227_n

 

>>> Idées loufoques (?) :

– quand il faut prendre les transports en commun pour se rendre sur les rassemblements : nos t-shirts ont été lus avec attention

– pancartes/t-shirts/tatoo tempo façon code barre utilisé pour les œufs, avec le 0 pour le « né en plein air »

.
A REVOIR

– Les affiches avec statistiques n’ont pas été assez vesu par les passants. Peut-être les coller sur des pancartes, sur nos dos …

– Il manquait peut-être une homogénéité dans le groupe de participants (tous les même t-shirt, ou t

ous avec des ballons avec slogan, …)

– 10h, c’est bien pour ne pas se noyer dans une foule, mais ça manquait de passants. Lieux et heures peut-être à revoir

– Beaucoup de passants ont signé mais n’ont pas voulu laisser leur mail. Je ne sais pas si dans ce cas-là, on leur a forcément laissé un flyer

– 1500 flyers, c’était juste ce qu’il fallait pour 2h à Toulouse. On en aurait eu plus, ça aurait été mieux

– il manque un mégaphone juste pour l’organisation (pas pour crier le slogan)

– Pour l’ affichage : banderoles en papier inutilisables à cause du vent !!! Mieux vaut prévoir des panneaux cartonnés (ou carrément des genre de drapeaux ou banderoles en tissus). Par contre, l’affichage un peu partout du qr code est à mon àvis un bon point car très simple à mettre et peut attirer l œil.

– La distribution de tract était un bon moyen d’entrer en contact. On aurait peut être pu prévoir un panneau d affichage d’ infos factuelles pour les gens qui n’aiment pas qu’on leur saute dessus

EN POST RASSEMBLEMENT :

1383754_10201724514428663_1642616609_n

>>> En Isère, nous venons de sortir notre dossier AAD que vous pouvez voir en ligne sur les site SFNA et SFAAD. Nous allons maintenant prendre des rendez vous avec les maternités, politiques, CPAM pour le présenter. Je pense que c’est une bonne chose. Si vous souhaitez organiser une présentation dans votre région, c’est possible. Nous pouvons également nous déplacer pour aider à cette présentation.

Maintenant, ce qui me semble important c’est de poursuivre l’information pour le grand public que l’AAD est une alternative, faire de l’information auprès des professionnels avec des preuves à l’appui (le dossier est un bon outil simple et facile. Il peut être photocopié et distribué à ceux qui ont des a-priori mais n’y connaissent rien et pensent que l’AAD comme les maisons de naissance, c’est à dire l’accouchement naturel, serait « rétrograde ».)

>>> A voir ensuite : comment se positionnent les associations locales sur le sujet au niveau de l’action ? Souhaitent-elles s’investir plus ou juste rester en tant que membre participant à l’action?

>>> Quelle position prennent nos sages-femmes ? Souhaitent-t-elles s’investir également? Participer à la communication auprès des médias? Rester dans l’ombre?

REMARQUES ANNEXES :

>>> A trop vouloir concentrer notre action sur la liberté de choix et le choix pour l’intimité on a complètement évincé le fait que ce choix vient souvent d’une déconvenue à l’hôpital où la femme s’est bien souvent retrouvée dans une situation complètement dominée par le corps médical et parfois, même souvent, mutilée (épisio abusives) On aurait peut être du quand même (on peut le faire à l’avenir d’ailleurs) mettre en avant le fait que les accouchements sont plus rapides, qu’il y a moins de déchirures etc. Je suis en train de lire Le bébé est un mammifère de Michel Odent, obstétricien, et je me dis que c’est ces travaux là qu’il faut qu’on mette en avant pour contrer le risque dont tous parlent ! mais ATTENTION À NE PAS ENTRER DANS L’OPPOSITION MATERNITÉ / AAD …

>>> Nous sommes très motivées et en profitons pour remettre sur pied notre association locale avec un vent d’espoir et d’air frais. Il y a une réunion d’info sur l’AAD à Limoges le 6 novembre, on sera là s’il faut préparer quelque chose début 2014.

>>> n’étant pas connecté facebook ou twitter nous avons l’impression de passer à coté de pas mal d’infos sur le mouvement  (Mazamet) … (commentaire : en même temps faire le va et vient entre les non connectés sur FB et le groupe FB, c’est pas évident,  … pourquoi ne pas envisager qu’un ou deux membres du groupe des “non connectés” fasse l’effort de se créer une page fb pour transmettre les infos ?)

UN AUTRE RASSEMBLEMENT ?1390568_10202070029650030_746529742_n

>>> certaines référentes disent qu’il leur semble difficile de mobiliser les gens et de se remobiliser pour un second rassemblement: à voir ce que ça donne par la suite et quelles sont les actions que nous pouvons entreprendre ; d’autres seraient prêtes à recommencer rapidement

>>> Prendre en compte la météo : nous allons vers l’hiver, pas facile de faire sortir les gens !

>>> QUESTION : FAUT IL PRIVILÉGIER PLUS DE “PETITS” RASSEMBLEMENTS OU CIBLER DES RASSEMBLEMENTS REGROUPEMENTS DANS LES GRANDES VILLES AVEC PLUS DE MONDE ?

>>> Proposition de se réunir tous et toutes à Paris (dès les beaux jours, mars sûrement), en dormant chez les familles qui se proposent pour héberger, puis le reste dans une location de grands gîtes dans le 77 par exemple (à plusieurs ça coûterait quasi rien). Ainsi on ferait une vraie manifestation, avec banderoles et tout ce qui va bien, slogan, marche dans des rues fermées pour nous, passer par l’ordre des SF et finir devant le ministère de la santé.

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Bilan des rassemblements du 26 octobre 2013 »

    sc a dit:
    7 novembre 2013 à 7:24

    « pourquoi ne pas envisager qu’un ou deux membres du groupe des “non connectés” fasse l’effort de se créer une page fb pour transmettre les infos ?) »
    __________
    Pas d’accord, pas d’accord du tout. On le sait ( ou pas, mais comme en toute chose, il faut se renseigner), FB c’est de l’espionnage de haut vol, du piratage de nos données etc etc etc
    Il y a d’autres moyens via le web pour partager en nombre : une liste de discussion tout simplement, des réseaux sociaux autres que FB aussi (diaspora pour ne pas le citer, mais il en existe d’autres) alors je ne vois pas pourquoi ceux qui ne sont pas sur FB devraient FAIRE L’EFFORT DE …
    ah la la …
    Moi même ayant un compte fb ne participe à aucun groupe qui se réfère à ma vie intime et mes choix de vie via ce réseau là.
    Je trouve ce point là particulièrement dommageable depuis le début du mouvement, qui, au demeurant, est à louer bien évidemment.
    Et comme dans l’accouchement à domicile vs en milieu hospitalier, FB, ce n’est pas parce que c’est plus courant et plus facile à mettre en place – en apparence – que c’est mieux … 😉
    En dépit de ce point de détail, je souhaite tout plein de courage à celles qui donnent de leur énergie pour que des actions soient menées, cela va de soi.

      choisirsonaccouchement a répondu:
      7 novembre 2013 à 7:51

      Dans le bilan, il est juste question de favoriser les échanges pour permettre notamment à ceux qui n’ont pas suivi le travail sur le groupe fb d’en profiter. L’idée n’est pas de partager votre vie privée (il est toujours possible de créer un autre compte fb limité à suivre le groupe), mais des idées et des pratiques sur ce sujet qui nous rassemble. Le groupe fb est le moyen de communication et de travail qui a été retenu, étant précisé que le groupe vient d’une liste de discussion qui s’est révélée être un outil inadapté, et ce choix ne sera a priori pas remis en question.
      Vous pouvez toujours continuer à suivre les informations sur le blog qui est une synthèse du travail de fond du groupe fb 🙂

      Blandine Marie a dit:
      7 novembre 2013 à 11:25

      Bonsoir, Sc

      La liste de discussions c’est absolument NULLISSIME pour faire ce genre de travail – je le sais parce qu’on a essayé durant des jours et des jours 😉 … on perd plein de messages, c’est difficile à retrouver, à suivre, on gaspille plein d’énergie à tenter de coordonner les choses, les rassembler, et en plus c’est TRÈS limité ! on n’aurait pas 10% de l’impact qu’on a maintenant.
      Quoi d’autre ? les forums ? c’est pareil pour la visibilité …
      Des réseaux sociaux autres ? ok mais si on veut toucher bcp de personnes, être efficaces, les voies alternatives limitées aux rares initiés je ne vois pas trop l’intérêt …

      Et vous savez le plus comique de l’histoire ? c’est que fb, je ne voulais pas en entendre parler. Plutôt cre*** qu’avoir un compte fb ! mais si paris vaut bien une messe, l’aad vaut bien un compte fb … et il n’y a que les imbéciles qui ne changent jamais d’avis. 😉

      depuis le début du mouvement, je fais des va et vient entre les « non fb » et les « fb » … et franchement je vous avouerais une 2ème chose : au bout d’un moment, on se dit que VRAIMENT ça serait bien plus facile que ces personnes – au moins une de l’asso – prenne un compte fb. Ca ferait gagner temps et énergie qui pourraient être investi dans le boulot de dingue qu’il y a à faire …

      alors oui bien sûr : big brother is watching you, piratage et vol de données, ok, 🙂 mais dans ce cas, faut ranger sa box au placard, virer son ordinateur, jeter son portable et ne plus sortir qu’avec une casquette bien large qui couvre le visage – avec toutes le caméras qui trainent partout … parce que quoi que vous fassiez ou ne fassiez pas à partir du moment ou vous êtes connectés, ou vous avez un tél portable, un ordi, que vous sortez dans la rue, pouvez être pisté … soit on se prend le chou là dessus, soit on s’arrache les cheveux et on vire en mode parano à 200% …
      soit on se dit que de toutes façons il y a des choses sur lesquelles on n’a pas de prise, l’outil est là, utile, on s’en sert et c’est tout :).

      Bonne fin de soirée

      Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s