Parce que je n’étais pas prête…

Publié le Mis à jour le

Témoignage de Marylène, maman de Nathaël (4 ans) et Mahé (5 mois 1/2) 

Image2

Pour mon premier enfant, je connaissais une amie ayant accouché à domicile, ce projet me correspondait bien, mais ma grossesse s’est avérée compliquée, et l’accouchement à domicile inenvisageable……

Mon accouchement en maternité fût des plus froids, brutal, difficile à digérer…..

Pour mon deuxième enfant, j’avais tout préparé, je me sentais prête, je ne voulais pas revivre la même chose….. Après avoir réussi à convaincre mon mari, je me suis lancée…..

Un bon contact avec ma sage femme, une préparation aussi bien matérielle que psychologique (avec une amie magnétiseuse et parapsychothérapeute) …. des amies au courant et prêtes à m’aider, m’accompagner, garder mon grand…..

photo maryleneUne blessingway avec des mamans ayant accouché chez elles dans le bonheur et la douceur…..

Mon projet était sur le point d’aboutir…..

Mais, le jour J….. Le travail a commencé sans bruit, discrètement….. Je n’ai compris que 2 heures plus tard que mon bébé allait bientôt être dans mes bras….. Les contractions étaient douloureuses, anarchiques, insupportables….. J’aurais dû appeler ma sage femme bien plus tôt, (elle avait 2 heures de route), j’avais besoin de soutien….. Mes amies sont arrivées, ont tout préparé, et mon mari a appelé la sage femme…..

Mais je paniquais, j’avais mal et je sentais que la naissance était imminente….. J’aurais dû rester, me détendre, avoir confiance….. Mais avec la panique, j’ai dis à mon mari : « on y va, on va à la maternité ! », ce lieu qui me faisait tellement peur, j’y courais !!!!

J’ai eu une naissance aussi déplorable que la première, certes sans péridurale, mais sans soutien non plus, sans humanité, sans compréhension…… A nouveau, mon bébé est en couveuse, comme le premier, pendant 2 longues heures…….

Pourquoi ai-je paniqué ? Pourquoi ne suis-je pas restée chez moi ? Je devais sentir que quelque chose n’allait pas, que je devais partir à l’hôpital…. Mais, avec le recul, je pense que mon accouchement se serait bien mieux passé à la maison…. J’aurais évité les réprimandes, l’incompréhension, ces 4 mains en appui sur mon ventre (je suis marquée à vie, psychologiquement, et aussi physiquement avec de belles vergetures provoquées par cet appui), et cette séparation d’avec mon bébé……

Par la même occasion, je tiens à remercier ma sage femme, qui malheureusement a fait le trajet pour rien (il y a eu un quiproquo lors de mon appel pour la prévenir de mon départ).

J’aurais aimé mener ce projet jusqu’au bout avec elle, mais je n’étais sans doute pas prête…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s