6 mauvaises raisons de ne pas défendre l’accouchement à domicile.

Publié le Mis à jour le

Hier, nous vous donnions 6 bonnes raisons de défendre l’accouchement à domicile.
Mais tout le monde n’est pas de cet avis et a ses raisons de ne pas défendre l’AAD.

1- L’accouchement à domicile c’est plus risqué qu’un accouchement à l’hôpital.
À ma connaissance, aucune Sage-Femme AAD n’accepte de programmer un AAD avec un facteur à risque (hypertension, diabète gestationnel, antécédents d’hémorragies de la délivrance …)
Elles ne programment des AAD que pour des grossesses dites physiologiques.
À l’hôpital, sur une grossesse physiologique, la personne qui vous accouche est une Sage-Femme. Que ce soit chez soi ou à l’hôpital, elles ont les mêmes compétences, le risque est donc le même.

2- Si il y a besoin d’une césarienne en urgence, le temps de transfert met la mère et l’enfant en danger.
Les Sages-Femmes AAD exigent certaines conditions pour prendre en charge un AAD. Que la grossesse ne soit pas à risque ou encore, une distance minimale en km ou en temps de route d’une maternité pour pouvoir assurer le transfert en cas d’urgence.
Ce temps de route est généralement inférieur au temps nécessaire à préparer un bloc pour une césarienne.
De plus, la plupart des césariennes faites en Urgence à l’hôpital sont faites suite à un paramètre légèrement anormal (légère hypertension, délivrance « trop longue » due à l’injection d’ocytociques de synthèse parasitant les contractions …) et ne sont finalement pas justifiées.

3- Je n’ai pas envie d’accoucher à la maison, je n’ai aucun intérêt à défendre l’AAD.
Cet argument me rappelle un célèbre poème de Martin Niemöller. Ce n’est pas parce que l’on s’attaque à des droits qui ne vous concernent pas qu’il ne faut pas réagir.
Dans un premier temps, les pouvoirs publics vont s’attaquer à l’AAD, puis reculer sur les Maisons de Naissance, pour ne plus nous laisser que leurs pseudos salles Nature elles-même régies par le sacro-saint protocole à 2 pas du bloc obstétrical.
Ne pas défendre l’AAD, c’est accepter que l’on décide à notre place de notre accouchement.

4- L’hôpital est la meilleure structure pour voir naître des enfants, toutes les personnes indispensables y sont présentes …
Voyons voir, les personnes indispensables pour un accouchement sont: La mère, le père … Et puis c’est tout, La présence d’une Sage-Femme est très fortement conseillée pour détecter une éventuelle anomalie, mais bien souvent lors d’un AAD elle peut rester en retrait et laisser le couple vivre leur accouchement sans avoir à interférer.
Tout le reste n’est que fioriture, sauf bien sûr dans le cas d’accouchements pathologiques.
Mais dans le cas d’un accouchement physiologique, l’auxilliaire de puériculture, le monitoring en continu, la perf d’oxytocine, ne sont pas utiles et ne font que gâcher l’événement.

5- Les personnes voulant un accouchement moins médicalisé n’ont qu’à accoucher en Salle Nature.
Déjà, toutes les maternités ne possèdent pas de Salle Nature. De plus, les Salles Nature dépendent néanmoins de la Maternité et donc d’un Chef de Service Obstétricien, qui appliquera la même politique de soins à la Salle Nature qu’en salle de naissance classique. Au moindre signal anormal, la parturiente finira sur le dos, sur une table d’accouchement avec monito continu, perf d’oxytocine etc …

6- L’AAD est un bond en arrière pour la condition de la femme qui doit accoucher dans la souffrance comme avant alors que la médecine moderne lui permet de ne pas souffrir.
Ne pas souffrir, c’est une chose, mais à quel prix ? Celui de ne plus rien sentir et de ne pas vivre son accouchement ? Celui de ne plus sentir ses contractions au point de devoir attendre que la Sage-Femme voie une contraction sur le monitoring pour vous dire de pousser ?
Ce qui est un bond en arrière c’est de se confier corps et âme au corps médical qui a oublié que la parturiente est avant tout un être humain, juste pour avoir droit à la péridurale, pour qu’on puisse l’accoucher.
« Bonjour, je m’appelle Marion, je serai votre Sage-Femme, c’est moi qui vais vous accoucher » voilà ce qu’on nous dit quand on arrive à la Maternité. Nous allons vous accoucher, installez-vous ici.
Non, une femme a le droit de vouloir accoucher par elle-même, de vouloir se réapproprier son corps que le corps médical lui a volé. Par exemple, notre Sage-femme nous a raconté qu’il y a peu, une de ses patientes (sans projet AAD) s’est littéralement fait sortir de la maternité d’un hôpital parisien parce qu’elle a refusé un Toucher Vaginal lors d’une visite de routine.
À l’hôpital, les femmes n’ont même plus le droit de refuser un examen, elles ne sont plus propriétaires de leur corps et de ce fait de leur accouchement.
L’AAD est un moyen pour la femme de vivre pleinement son accouchement et de se réapproprier son corps.

Accoucher à domicile est un droit, ne le perdons pas.

Publicités

3 réflexions au sujet de « 6 mauvaises raisons de ne pas défendre l’accouchement à domicile. »

    Julie a dit:
    20 septembre 2013 à 7:42

    Je suis sage-femme et pour le libre choix du lieu d’accouchement. J’ai moi même accouché à la maison pour mes 2 enfants n’ayant pas envie d’être soumise aux protocoles des hopitaux.

    Mais il y a un point que j’ai envie de soulever, tellement on jette trop facilement la pierre au personnel médical qui se « deshumanise » en structure. Il faut savoir que nous sommes soumis également à respecter les protocoles (pose de voie veineuse par exemple, blouse d’hôpital, monitoring continu pendant le travail …) et que si nous nous en ecartons, en cas de problème (ou d' »anomalies » qui tournerai mal pour reprendre vos termes) nous risquons : la perte de notre emploi, la perte de notre diplôme, la prison.
    Pour vous citer un drame arrivé à la patiente d’une collègue il y a quelques années : une patiente vient accoucher, refuse la pose de perfusion et le monitoring continu. Ma collègue l’informe sur les risques et négocie tout de même un enregistrement du coeur sur 2 minutes toutes les 30 minutes. Lors d’un contrôle, elle trouve un rythme cardiaque bien trop bas. Le bébé ne récupère pas. Se pose le problème de savoir depuis combien de temps le bébé est en souffrance (au delà de quelques minutes, cela peut entraîner de grosses sequelles voire la mort de l’enfant.). Tout s’accelère : pose de perfusion et départ au bloc pour cette patiente dont le bébé ne récupère toujours pas et dont l’état cardiaque se péjore. L’enfant né vivant mais nécessite des soins intensifs les 48h premières de vie. Après un bon nombre d’examens, le verdict est sans appel : l’enfant a de graves sequelles et souffrira de retards psychomoteurs. Il a 10 ans aujourd’hui et est dans un état végétatif. Les parents ont porté plainte, et ma collègue s’est faite radié de l’Ordre, ne peut plus exercer son métier et s’est fortement endetté en dommage et intérêts.
    Les parents ont tout à fait le droit de choisir leur accouchement. Mais le problème reside dans la responsabilité qui incombera à l’équipe médical en cas de problème. Nous sommes d’accord, ce genre de drame reste heureusement peu courant. Cependant, lorsqu’ils surviennent, il n’y a pas de « c’est la faute à pas de chance » ou de « les parents connaissaient les risques qu’ils prennaient ». Non, la justice estime que les parents vivant un événement fort en émotion, ils ne sont pas forcément capable de discernement et c’est au personnel medical de veiller au respect des protocoles et des mesures de sécurité.

      Arthur Kim a dit:
      20 septembre 2013 à 5:28

      Merci de votre point de vue, c’est apprécié. 🙂

    JOOSTENS Vanessa a dit:
    20 septembre 2013 à 1:03

    Très bon témoignage! Vanessa, Sage-femme exerçant en milieu Hospitalier, à BRUXELLES.
    En choisissant d’accoucher à l’hôpital, il faut se soumettre aux règles établies par l’institution Hospitalière, au risque de mettre le personnel médical et l’hôpital en porte à faux, en difficultés….! Ce témoignage en est la preuve, sinon choisissez d’accoucher à Domicile avec du personnel compétent et bien équipé!! De toute façon, que ce soit à l’hôpital ou à domicile, l’écoute cardiographique est plus qu’utile pour veiller au bien-être du bébé…!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s